Pourquoi et comment parier sur les Grands Prix de Formule 1 ?

Dans le sport automobile, la Formule 1 est sans contexte, la compétition la plus médiatisée. Chaque année de Mars à Novembre, un peu partout dans le monde, une vingtaine de Grands Prix de F1 sont organisés par la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile), grands prix  qui sont suivis assidûment par des millions de téléspectateurs. Tous les bookmakers proposent de parier sur la Formule 1, en offrant  toutefois plus ou moins de variantes. Originaire d’Autriche, l’opérateur Bwin est certainement le plus exhaustif dans ce domaine très technique des paris sur les Grands Prix de  F1.

.

Pourquoi parier sur les Grands Prix de  Formule 1 (plutôt que sur des courses de chevaux !) ?

Pour un parieur occasionnel, miser 10€ sur la victoire de Ready Cash dans le Prix d’Amérique, c’est à peu près la même chose que miser 10€ dans la victoire de Lewis Hamilton dans le Grand Prix d’Australie. Si les cotes sont identiques, disons une cote de 3,5, dans tous les cas, celui-ci remportera 35 € et aura fait un bénéfice de 25€ sur son pari.

Pourtant il y a un gouffre technologique entre les épreuves du turf et celles de la F1. D’un côté, les vrais chevaux (dont les caractéristiques sont quasi les mêmes que celles qui prévalaient dans les Colisées de la Rome antique), de l’autre les chevaux-mécaniques, dont les performances (V8, V6) sont de plus en plus pointues, championnat après championnat, grand prix après grand prix !

Vous l’aurez compris, les paris sur la Formule 1 s’adressent en priorité aux passionnés de technologie automobile. Si vous ne savez pas faire la différence entre un moteur V8 et un V6 ou entre un pneu slick et un pneu sculpté, si vous ne savez pas ce que c’est qu’un SREC(*), mieux vaut ne pas parier sur la F1.

Note(*) SREC : Système de Récupération de l’Energie Cinétique au freinage

Quels sont les Grands Prix du Championnat de Formule 1 pour 2014 ?

Comme en 2013, 19 Grand Prix seront organisés pour la saison 2014, la première épreuve ayant lieu à Melbourne le 16 Mars et la dernière le 23 Novembre à Abou Dabi.

Les nouveautés de 2014 concernent la suppression des Grand Prix d’Inde et de Corée du Sud, remplacés par le Grand Prix d’Autriche et le Grand Prix de Russie.

Le Grand Prix d’Autriche sera organisé à Spilberg sur le nouveau circuit du Red Bull Ring.

Quant au Grand Prix de Russie, c’est la ville de Sotchi (rendue célèbre par les Jeux olympiques d’hiver de 2014) qui aura l’honneur de l’organiser.

Enfin, le Grand Prix d’Allemagne 2014 sera organisé sur le circuit de l’Hockenheimring.

La liste des 19 Grands Prix sur lesquels vous pourrez parier en 2014 est la suivante :

1 16 mars Grand Prix d’Australie Melbourne
2 30 mars Grand Prix de Malaisie Sepang
3 6 avril Grand Prix de Bahreïn Sakhir
4 20 avril Grand Prix de Chine Shanghai
5 11 mai Grand Prix d’Espagne Barcelone
6 25 mai Grand Prix de Monaco Monaco
7 8 juin Grand Prix du Canada Montréal
8 22 juin Grand Prix d’Autriche Spielberg
9 6 juillet Grand Prix de Grande-Bretagne Silverstone
10 20 juillet Grand Prix d’Allemagne Hockenheim
11 27 juillet Grand Prix de Hongrie Budapest
12 24 août Grand Prix de Belgique Spa-Francorchamps
13 7 septembre Grand Prix d’Italie Monza
14 21 septembre Grand Prix de Singapour Singapour
15 5 octobre Grand Prix du Japon Suzuka
16 12 octobre Grand Prix de Russie Sotchi
17 2 novembre Grand Prix des États-Unis Austin
18 9 novembre Grand Prix du Brésil São Paulo
19 23 novembre Grand Prix d’Abou Dabi Yas Marina

 

Les nouveautés techniques et sportives des Grands Prix de la F1 pour 2014

La principale nouveauté technique concerne le passage des moteurs V8 à des moteurs V6 turbocompressés de 1 600 cm3 avec un seul échappement. Les moteurs seront bridés à 15 000 tr/min et équipés de 2 ERS (Energy Recovery System) permettant aux pilotes de disposer de 160 chevaux supplémentaires pendant 33 secondes (de quoi rendre les dépassements plus faciles).

Pour limiter les coûts, le nombre de moteurs autorisés pour une saison passe de 8 à 5.

Pour réduite l’impact carbone, les monoplaces seront limitées à 100 kg de carburant, soit 50kg de moins qu’en 2013 et toujours pas de ravitaillement permis pendant la course (supprimé depuis 2010).

Concernant les changements du règlement sportif, le plus spectaculaire concerne l’introduction d’un permis à 12 points (tiens ! tiens !, cela doit vous rappeler quelques chose !). Les fautes sont sanctionnées d’un retrait de 1 à 3 points et si un pilote arrive à 12 points durant la saison, il reçoit …un Grand Prix d’exclusion ! A prendre en compte dans votre stratégie de paris (pas d’impact sur les premiers Grand Prix, mais cela peut devenir problématique lorsque la saison avance et que les points s’accumulent sur des pilotes indélicats!!!).

A noter un nouveau changement dans le format des qualifications, changement ayant pour but de rendre la participation à la Q3 incontournable. Un train de pneus supplémentaire (gomme la plus tendre) sera distribuée aux pilotes et sera exclusivement réservée à cette Q3 dont la durée passe de 10 à 12 minutes. En contrepartie la durée de la Q1 est diminuée et passe de 20 à 18 minutes.

Côté anecdotique, sachez que la FIA a décidé que les pilotes garderont désormais le même numéro (entre 2 et 99) sur leurs casques et leurs voitures tout au long de leur carrière. Il existera tout de même une exception avec le n°1 qui sera attribué au gagnant de la saison passée.

C’est ainsi que pour la saison 2014, Sebastian Vettel (qui a choisi le n°5) partira avec le n°1 et conservera ce n°1 de Melbourne à Abou Dabi, tout au long de la Saison 2014. En 2015, le pilote allemand ne portera son n°5 que s’il perd son titre en 2014.

Pour les superstitieux, à noter que le pilote Pastor Maldonado de l’écurie Lotus a choisi le n°13, alors que ce numéro n’avait pas été attribué en F1 depuis 1976 (et porté par un certain Divina Galica)

Comment parier sur les Grands Prix de Formule 1 ?

Pour parier sur la Formule1, le mieux est de faire confiance à un bookmaker spécialisé dans ce sport automobile. L’opérateur Bwin, originaire d’Autriche, voisine de l’Allemagne, est certainement le site le plus sérieux dans ce domaine. Sur chaque Grands Prix, pas moins de 14 offres sont proposées, en plus des paris long terme sur les vainqueurs du championnat de F1 (pilote et constructeur). ParierSurTout.com a rédigé un article dédiée à la meilleure stratégie à adopter pour parier sur tous les évènements de la F1 autorisés par la législation française.

Quant à nos lecteurs internationaux, ils  trouveront sur Bwin.com un choix encore plus large que sur le site en .fr.

Note : pour ceux qui ne souhaitent jouer que sur des sites purement français, nous vous recommandons l’opérateur toulousain France-Pari qui prodigue sur son site les conseils judicieux d’Alain Prost, 51 victoires en Grand Prix et quadruple champion du monde (1985, 1986, 1989 et 1993), une sommité dans le domaine de la F1.