Au golf, comment parier sur tous les types de paris et de résultats ?

Si vous êtes un amateur de golf ou tout simplement un joueur occasionnel vous n’aurez aucune difficulté à comprendre les types de paris proposés par les opérateurs. Mais si l’univers des greens vous est inconnu, alors mieux vaut lire cet article ou nous expliquons les principales règles de golf, règles qui vous seront bien utiles lors de vos prises de paris.
.

Sur quels type de résultats de golf peut-on parier en France ?

En France, c’est bien connu, nous aimons règlementer ! Les paris sur le golf ne font pas exception à cette constatation et c’est un organisme ad-hoc : l’ARJEL qui fixe ce qui est autorisé dans l’hexagone et ce qui ne l’est pas.

Le Cahier des Charges de cette Haute autorité  stipule que les seuls paris autorisés au Royaume de France (LoL !) sont les suivants :

  • Pari sur le vainqueur d’un tournoi
  • Pari sur le vainqueur ou sur l’équipe vainqueur d’un match d’une compétition en « match play »
  • Pari sur le joueur ou la joueuse ayant réussi le meilleur score du jour
  • Pari sur le leader à l’issue de chaque journée
  • Pari sur le TOP 5 final des catégories de compétitions (exclusion Ryder Cup / Solheim Cup)
  • Pari sur le classement selon nationalité dans les différentes catégories de compétitions
  • Pari sur le nombre de trou en un
  • Paris sur le nombre d’albatros, eagles, birdies,
  • Pari sur le meilleur score aller/retour
  • Pari sur le nombre de greens en régulation
  • Pari sur la plus grande longueur de drive

Pour chacun de ces types de paris, nous allons essayer de vous expliquer les règles afférentes.

Pari sur le vainqueur d’un tournoi ou sur  l’équipe vainqueur d’un match d’une compétition en « match play »

La majorité des compétitions de golf se déroulent en « stroke play », une formule de jeu qui consiste à comptabiliser le nombre de coups pour atteindre les 18 trous d’un terrain standard.

C’est cette formule de jeu que l’on trouve sur les grands circuits et sur les 4 tournois majeurs du Grand Chelem. Le vainqueur d’un tournoi en « stroke play » est tout simplement le joueur qui comptabilise le moins de coups à la sortie du 18ème trou ou à la fin des ‘n’ jours de compétition, ‘n’ étant généralement égal à 4 pour les grandes compétitions.

A noter que ce nombre de coups est comparé au PAR du circuit, c’est-à-dire au nombre théorique de coups qu’un joueur ‘scratch’ devrait théoriquement accomplir. Par exemple, pour un 18 trous standard, le PAR est généralement de 72. Le score d’un joueur s’exprimera donc, soit de façon absolue (par exemple : +70), soit de façon relative (-2 par rapport au PAR). On trouvera généralement les 2 indications : +70 (-2) sur les tableau d’affichage (leaderboard des circuits ou lobby des opérateurs en ligne).

Certaines compétitions, généralement par équipes,  se déroulent en « match play ». C’est le cas par exemple des 28 tournois qui composent chaque Ryder Cup, une compétition qui réunit tous les 2 ans les meilleurs joueurs de golf US et Européens.  On trouve également la formule de « match play » pour la « Presidents Cup » chez les hommes, ou pour la « Solheim Cup » chez les femmes.

Avec la formule du « match play », chaque trou est disputé par les compétiteurs ou équipes en présence. Le gagnant d’un trou (celui qui a réalisé le moins de coups sur ce trou) remporte un point, et en cas d’égalité, les compétiteurs remportent ½ point chacun.

Attention : contrairement au « stroke play », en « match play » c’est celui qui a le plus grand nombre de points à la sortie du 18ème  trou qui remporte le match.

Important : les paris sur le vainqueur d’un tournoi en « stroke play » ou d’une compétition en « match play » sont les seuls que vous trouverez  chez votre bookmaker si vous pariez bien avant le début d’une compétition.

Pari sur le joueur ou la joueuse ayant réussi le meilleur score du jour

Petit rappel : on appelle ‘meilleur score’ le plus petit nombre de coups si la formule est en « stroke play » ou le plus grand nombre de points si la formule est en « match play ».

Comme nous avons vu précédemment les grandes compétitions se déroulent généralement en 4 jours (ou 3 jours pour la Ryder Cup). On appelle score du jour le résultat accompli par un joueur (ou une joueuse) à l’issue de chacune des 3 ou 4 journées de compétition.

Pari sur le leader à l’issue de chaque journée

Prenons le cas des Masters d’Augusta qui se déroulent sur 4 jours du Jeudi au Dimanche. Tiger Woods peut très bien avoir réussi le meilleur score du 2ème jour (le Vendredi) et se retrouver derrière Rory McIlroy au classement général. Parier sur le leader du Vendredi (ici McIlroy) n’est donc pas la même chose que parier sur le joueur ayant réussi le meilleur score du jour (ici Woods).

A noter que vous ne trouverez pas de pari sur le leader à l’issue de la 4ème journée, puisque ce leader sera tout simplement …le vainqueur de la compétition ! Par contre, il existera bien un paris sur le meilleur score de la 4ème  journée.

Pari sur le nombre de trou en un

A chaque trou d’un parcours de golf est associé un PAR, un nombre de coups théorique pour le terminer. C’est ainsi que sur un parcours standard de 18 trous, on trouvera en général : 4 PAR 5, 10 PAR 4 et 4 PAR 3, soit une moyenne de 72.

Réaliser un ‘trou en un’ est un exploit relativement rare en golf. Comme vous l’avez deviné, il s’agit de mettre la balle dans le trou en un seul coup, d’où l’appellation ‘trou en un’. Cela sera d’autant plus facile que la distance est courte : accessible sur un PAR 3, exceptionnel sur un PAR 4 et quasi impossible sur un trou affichant un PAR 5.

Paris sur le nombre d’albatros, d’eagles, ou de birdies

Vous avez compris que le PAR est la limite à laquelle les golfeurs se comparent en permanence, que cela soit sur un trou (PAR 3, PAR 4, PAR 5) , sur un tour de 18 trous (PAR 72) ou sur une compétition de 4 jours (PAR 288).

A chaque trou, le compétiteur de golf réalise le PAR du trou (en 3, 4 ou 5 coups) ou alors fait mieux (ou moins bien !) que le PAR.

Sur un trou, on appelle de noms d’oiseaux :

  • Birdie une prestation de 1 coup en dessous du PAR.
  • Eagle un score de 2 coups sous le PAR et
  • Albatros (ou double Eagle) un exploit de 3 coups sous le PAR.

A noter qu’il existe également le Condor (4 coups sous le PAR), c’est-à-dire un trou en un sur un PAR 5. Mais ce Condor n’est pas proposé par les bookmakers car vraiment trop peu probable !

Sachez que l’on appelle Bogey un coup au-dessus du PAR, Double Bogey deux coups au-dessus du PAR et Triple bogey trois coups au-dessus du par.  Mais ces contre-performances ne donnent pas lieu à des paris autorisés, ce qui est bien compréhensible !

Pari sur la plus grande longueur de drive

Vous vous demandez certainement qu’elle est la distance maximale que peut  atteindre  un coup de drive de golf ? Sur un parcours classique , un Pro drive en moyenne à 267 m en Europe et à 275 m aux USA.

Cependant ces chiffres ne sont que des moyennes et il peut arriver que des conditions particulières (vent arrière, rebond favorable de la balle, état des greens,..) donnent lieu à de véritables exploits. C’est ainsi que le record de longueur de drive sur un parcours classique appartient à un certain Mike Austin, qui a réussi à taper un coup de 471 mètres sur un golf de Las Vegas (le Winterwood Golf Club) le 25 Septembre 1974.

Avant de parier sur la plus grande longueur de drive, il faut vérifier les statistiques de chaque joueurs, s’informer de leur forme physique avant la compétition et regarder la météo. Enfin sachez qu’un pro en tournoi ne cherche pas absolument à réaliser la plus grande longueur au driver. Il essaie avant tout de bien se positionner pour le 2ème  coup en restant dans le fairway.

Pari sur le nombre de greens en régulation

Avant de parier sur le nombre de greens en régulation, encore faut-il en connaitre la définition. C’est relativement facile à comprendre. Vous avez lu plus haut que le PAR est le nombre de coups théoriques qu’un joueur doit taper pour mettre la balle dans le trou, ce nombre incluant 2 coups sur le green.

Par exemple sur un PAR 3, le joueur doit mettre sa balle sur le green en un seul coup, les 2 coups restant étant réservés pour le putter. Sur un PAR 4, il doit mettre sa balle sur le green en 2 coups et sur un PAR 5, en 3 coups.

Et bien toucher un green en régulation, veut dire atteindre ce green avec la balle en 2 coups en dessous du PAR.

Pour un jouer Pro, s’il est assez facile de réaliser cette performance sur un seul trou, il est très difficile de le faire de façon régulière sur les 18 trous d’affilés. Une statistique existe pour cela, le GIR (Green In Regulation) que vous trouverez sur les tournois professionnels.

Avant de parier sur le nombre de greens en régulation, il est indispensable de consulter le GIR de chaque joueurs.

Voilà, nous espérons vous avoir éclairé sur tous les types de paris autorisés au golf. Nous vous conseillons de débuter avec les paris sur le vainqueur de la compétition.  Après avoir suivi à la télé quelques grands tournois majeurs (Masters, US Open, British Open, PGA championship,..), vous pourrez vous aventurer vers les paris plus exotiques : trous en un, greens en régulation, nombre de birdies, longueur de drive,…et c’est chez Betclic que vous trouverez la plus grande diversité de paris sur le golf.