Maharajah, trotteur suédois de 9 ans, remporte le Grand Prix d’Amérique 2014

26 Janvier 2014

Maharajah remporte le Grand Prix d’Amérique 2014 à Vincennes

Maharajah: Grand Prix d’Amérique

Ce Dimanche 26 Janvier, dans l’épreuve reine du trot mondial version 2014, c’est un trotteur suédois Maharajah (drivé par Örjan Kihlström) qui a terminé en tête sur l’hippodrome de Paris-Vincennes. Il précède le cheval français Up and Quick, drivé par Jean-Michel Bazire. En 3éme position on trouve le cheval norvégien Yarrah Boko, conduit par Pierre Vercruysse. Grosse déception en revanche pour le favori, le français Ready Cash, déjà détenteur d’un double record du Grand  Prix d’Amérique (en 2011 et 2012), disqualifié après s’être mis au galop à 150 m de l’arrivée.

.

Ready Cash (n° 18) , c’était un peu le chouchou des turfistes de l’hexagone. Tout le monde espérait le voir terminer en tête pour sa dernière participation à l’épreuve reine du trot (il est en effet âgé de 8 ans). Certains le voyait déjà rejoindre le club très fermé des détenteurs d’une triple couronne à Vincennes, le club des  Uranie, Roquépine et autres Bellino II. De plus la préparation de Ready Cash avait été parfaite en Normandie, avec des séances en bord de mer qui avaient rassuré son entraineur Thierry Duvaldestin. Après un bon départ et une course convenable jusqu’au tournant final, Ready Cash se trouvait en 3éme position et essayait de rattraper son retard sur les 2 leaders: Up and Quick et Maharajah. Malgré les efforts de son driver Franck Nivard, le n°18 se mettait à galoper à 150m du poteau d’arrivée, enlevant tout espoir de 3éme couronne à Vincennes.

Up and Quick (n°4) était lui aussi le favori chez certains bookmakers, comme au PMU par exemple. Il est vrai que ce cheval de 6 ans avait fait forte impression dans le Critérium des 5 ans en avalant les 3000 mètres avec une réduction kilométrique de 11seconde 5. De plus, il était drivé par Jean-Michel Bazire, certainement l’un des meilleurs drivers de la spécialité (15 Sulky d’Or tout de même !). Bien parti, Up and Quick a dominé la course, mais comme l’a reconnu Jean-Michel Bazire après l’épreuve, il s’est laissé ‘endormir’ par la disqualification de Ready Cash, pensant que tout était gagné. C’est alors que Maharajah, surgit de nulle part, est venu le coiffer sur le poteau.

Maharajah (n° 17) est donc la grande surprise de cette 93e édition du Grand Prix d’Amérique, opus 2014. Certes Maharajah n’est pas un inconnu à Vincennes: ce crack suédois de 9 ans, drivé par Örjan Kihlström, était aligné pour la 4éme fois au départ de la course mythique, sa meilleure performance ayant été une 2éme place, derrière Ready Cash en 2011. L’année suivante, il avait terminé 4éme et avait été inexistant en 2013, ce qui avait eu pour conséquence de le discréditer totalement pour cette course, surtout compte tenu de son âge avancé (après tout, le voilà dans sa 9éme année !). C’est donc une véritable résurrection à laquelle nous avons assistés ce Dimanche à Vincennes, preuve que les séniors peuvent encore créer des surprises. Confiant avant la course, son metteur au point: Stefan Hultman avait les larmes aux yeux à l’issue de la compétition.

Avec la victoire de Maharajah sur le terrain détrempé de l’hippodrome de Vincennes, la Suède était donc à l’honneur, ce Dimanche 26 Janvier, 8 ans après le succès de Gigant Néo. Sur l’allocation totale de 1 millions d’euros attribuée à cette course du Grand Prix d’Amérique 2014, l’écurie Travkimpaniet repart de Paris avec 450 000 euros et l’heureux driver Örjan Kihlström avec une indemnité de 22.500 euros