Assimiler les principales règles du Rugby à 15 pour pouvoir parier efficacement

Que vous soyez intéressé par le championnat français de rugby (TOP 14, Pro D2), par le championnat anglais (Aviva Premiership), par les joutes européennes ( Tournoi des 6 Nations, Champions Cup, Challenge Cup) ou par les compétitions internationales (Coupe du Monde, Super 15), vous ne pourrez parier efficacement sur ces évènements (surtout en direct) que si vous connaissez un minimum de règles. Rassurez-vous, nous allons aller à l’essentiel de ce que vous devrez retenir, mais sachez que vous trouverez plus de détails sur le site de l’International Rugby Board (site : www.irb.com), l’organisme officiel qui édite les règles du rugby à XV.
.

La constitution d’une équipe de rugby à 15

Une équipe de rugby à 15 est constituée de 15 joueurs et de 7 remplaçants, soit 22 joueurs au maximum. Comme il y a de nombreuses blessures pendant un match, les remplacements sont fréquents. Un joueur qui saigne doit être remplacé pendant les soins, mais s’il n’est pas de retour sur le terrain après ¼ h d’heure, son remplacement temporaire devient définitif. Un joueur remplacé ne peut rentrer à nouveau sur le terrain, sauf pour un 1ère  ligne en cas de blessure d’un joueur de 1ère ligne.

La composition d’une équipe de rugby à 15 est la suivante:

8 avants répartis sur 3 lignes :

  • la 1ère  ligne des avants numérotés : 1 (pilier gauche), 2 (talonneur), 3 (pilier droit)
  • la 2ème ligne des avants numérotés : 4 (lock) et 5(lock)
  • la 3ème ligne avec les numéros : 6 (3ème ligne ailier gauche), 8 (3ème ligne centre), 7 (3ème ligne ailier droit)

2 demis constituant la charnière : 9 (demi de mêlée) et 10 (demi d’ouverture)

5 arrières numérotés :

  • 12 (centre gauche) et 13 (centre droit)
  • 11 (ailier gauche) et 14 (ailier droit)
  • 15 (l’arrière)

Avant de parier sur une équipe de rugby, il est bon de se rappeler que sa performance est fortement dépendante de sa colonne vertébrale, c’est-à-dire de la qualité des joueurs occupant l’axe central du terrain : les numéros : 2 (le talonneur) – 8 (le 3ème ligne centre) – 9 et 10 (les demis) et 15 (l’arrière). Attention donc en cas d’absence pour blessures ou autres forfaits dans cet axe dorsal !

A noter que suite à un acte d’antijeu ou à des infractions répétées de la même règle, l’arbitre de la rencontre peut décider d’octroyer à un joueur un carton jaune (exclusion temporaire de 10 minutes) ou un carton rouge (exclusion définitivement). Si vous pariez en direct sachez être réactif, avant que les cotes du bookmaker ne viennent prendre en compte cette nouvelle donne !

Le déroulement d’un match de rugby à 15 et son timing

Un match de rugby étant beaucoup plus physique qu’un match de foot, sa durée est limitée à 2 fois 40 minutes, séparées par un mi-temps de 10 minutes.

Un tirage au sort juste avant le match entre capitaines permet au gagnant de choisir entre le coup d’envoi et le côté du terrain occupé par son équipe.

Le résultat de ce pile ou face est loin d’être anodin : avoir le choix du terrain, c’est mettre toutes les bonnes conditions du côté de son équipe. Mais attention, lors de la 2ème  mi-temps les protagonistes changent de côtés, d’où l’intérêt pour les capitaines de rentrer sur le terrain en ayant consulté les prévisions à court terme de la météo locale.

Cette recommandation vaut également pour les parieurs en direct: si le vent doit se lever en 2ème mi-temps, mieux vaut le savoir pour en tirer les conséquences sur nos décisions de mises à venir.

Dans certaines compétitions (comme pour la phase finale à élimination directe de la Coupe du Monde par exemple) il peut y avoir une prolongation de deux fois 10 minutes en cas de match nul, suivi d’une nouvelle prolongation de 10 minutes (dite de la ‘mort subite’) en cas de nouvelle égalité. Si les équipes n’arrivent toujours pas à se départager, on rentre alors dans une séquence de tirs au buts.

Le barème des points marqués au cours d’un match de rugby à XV

Comme tout sport à points, le principe du jeu consiste à marquer plus de point que l’adversaire. Ces points sont acquis grâce à 4 types d’actions : essai, transformation, drop et pénalité transformée.

Le barème des points est le suivant :

  • L’essai (ainsi que l’essai de pénalité) remporte 5 points
  • La transformation remporte 2 points
  • Le drop remporte 3 points
  • La pénalité transformée remporte 3 points

L’essai consiste à venir aplatir le ballon dans le camp adverse. Si la balle touche la ligne de but, l’essai est accordé car, contrairement au foot, la ligne de but fait partie de l’en-but. En cas de litige, l’arbitre peut faire appel à la vidéo.

L’essai de pénalité est accordé en cas d’antijeu commis par l’équipe qui défend. La faute peut être due à un hors-jeu défensif près de la ligne de but, mais elle peut également survenir dans une mêlée, un maul ou un ruck. L’essai de pénalité est accordé entre les poteaux, ce qui facilite grandement la transformation qui s’en suit.

La transformation consiste à botter le ballon entre les poteaux et au-dessus de la barre horizontale du but adverse. Elle a lieu immédiatement après un essai normal ou un essai de pénalité. Elle est engagée sur une ligne perpendiculaire du point ou le ballon a été aplati et fait appel à un tee pour porter le ballon.

Le drop consiste également à botter entre les poteaux, mais cette fois dans l’action de jeu. Pour être valable, la balle doit être lâchée par le joueur et frappée au pied en demi-volée. Beaucoup de matches sont gagnés suite à drops et/ou pénalités transformées.

Les pénalités sont très importantes au rugby : elles sont accordés suite à un jeu dangereux ou à une faute volontaire.

En fonction de la distance qui le sépare des buts adverses et de la configuration du jeu, le botteur d’une pénalité à 4 possibilités :

  • soit il tente la transformation et en cas de réussite (balle entre les poteaux) on parle de ‘Pénalité transformée’.
  • soit il est trop loin des buts et il envoie la balle en touche à proximité de la ligne de but, pour bénéficier du lancer en touche : on parle alors de ‘Pénaltouche’
  • soit il décide de jouer court en envoyant le ballon dans ses mains pour surprendre l’adversaire.
  • soit il décide de recourir à une mêlée fermée pour laquelle il aura droit à l’introduction du ballon.

Nous en resterons là pour ces quelques règles essentielles à connaitre avant de vous lancer dans les paris sur le rugby à 15. C’est chez Winamax que vous trouverez généralement les meilleurs cotes sur le Rugby, alors n’hésitez pas à vous inscrire en ligne : vous bénéficierez du remboursement de votre pari perdu, à hauteur de 100€.